Audi TT 3 : Salon de Genève

Sans titre

Lors de la soirée de présentation du groupe Volkswagen, la star était la nouvelle génération du coupé Audi TT.

Le design ne change pas, c’est une tradition dans le groupe Volkswagen, mais derrière ce design inchangé se cache une multitude d’innovations changeant du tout au tout la conduite d’un coupé.  Flancs épurés, passages de roues légèrement marqués, pavillon tombant sur une poupe toute en rondeur et sur un très court porte-à-faux, les proportions qui ont fait son succès restent. D’ailleurs, la longueur est de  4,18 mètres, la largeur de 1,83 m et la hauteur de 1.35 m. Malgré tout le coffre connaît une modique croissance de 13 litres soit 305 litres.

La face avant reçoit le plus de modifications, pour coller au design actuelle des Audi. Ainsi, la calandre flottante vient se poser entre deux blocs optiques effilés au xénon, pouvant passer aux diodes avec une signature lumineuse en H très particulière.

L’intérieur, lui fait preuve d’un aspect épuré grâce à l’absence de console centrale. Au lieu de cette dernière, les aérateurs circulaires sont les éléments majeurs de cette planche de bord très horizontale et basse. L’écran migre derrière le volant, fusionnant avec les compteurs dans un écran de 12,3 pouces. Rassurez-vous, on est chez une marque premium, donc nous sommes bien dans quelque chose de fou.

L’affichage dépend du mode choisi, avec soit les compteurs en avant, s’écartant pour laisser la navigation GPS au centre ou menu du système d’info-divertissement, voire le compte-tours au centre dans le mode sport exclusif à la TTS.
La TTS justement, est le modèle le plus sportif au lancement de la troisième génération du coupé. Audi lui offre le moteur 2,0 litres « TFSI » de 310 chevaux et 380 Nm, donnant un 0-100 km/h en 4,7 secondes, une vitesse de pointe limitée à 250 km/h. La boîte manuelle 6 rapports associée (double embrayage S tronic 6 rapports en option) envoie la puissance aux 4 roues motrices du système quattro.

Deux autres blocs sont proposés, le même bloc essence 2,0 litres en configuration 230 chevaux et 370 Nm pour le 0-100 km/h en 6 secondes avec boîte manuelle et 5,3 secondes avec la boîte S tronic combiné au quattro, avec un consommation moyenne de 6,8 l/100 km pour des émissions de 159 g/km de CO2. Le seul diesel, le 2,0 litres « TDI » de 184 chevaux et 380 Nm envoie le 0-100 km/h en 7,3 secondes, et pointe à 235 km/h. La consommation est réduite ici à 4,2 l/100 km et les rejets de CO2 à 110 g/km.

Voilà, tout est dit, je vous ai donné un moment de rêve, il faut maintenant revenir à la réalité avec nos bonnes vieilles Dacia

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Commentaires

  1. […] 2014 marque l’arrivée de la troisième génération du TT, très axé sur la technologie et la sportivité, les premiers fers de lance du modèle originel. […]