Vendée : l’expérimentation de bornes de recharge sur lampadaires “réussie”

Dans la ville de La Roche-sur-Yon en Vendée, une expérimentation de bornes électrique installées sur les mâts du réseau d’éclairage a permis de trouver une solution “intéressante” pour les utilisateurs de voitures électrique. Pour les collectivités, ces installations permettraient un avantage considérable en temps et en argent.

Le marché de la voiture électrique possède depuis ses débuts des difficultés liées aux infrastructures demandées. Afin de faire recharger son véhicule, trois solutions existent. La première – classique et peu performante – de connecter son véhicule à une simple prise domestique standard. Cette solution est celle adoptée par près de 95% des conducteurs selon Automobile Propre. La seconde, demandant des frais supplémentaires aux possesseurs de véhicules “propres” : faire installer une “wallbox”, une recharge plus rapide (en général de 16A) mais dont le coût d’installation est compris entre 500 et 1200 euros supplémentaires. La dernière solution : la borne de recharge publique (ou reliée à une chaîne de grande surface). Cette dernière solution est justement celle dont le marché aurait besoin pour démocratiser la technologie électrique sur nos routes. Si Tesla a adopté ses propres modèles de bornes baptisés “Supercharger” dans des lieux proches des autoroutes, la présence de points de recharge est encore sous-développée, selon les automobilistes français, freinés par cet inconvénient.

CityCharge

A l’initiative du SyDEV (Syndicat Départemental d’Énergie et d’Équipement de la Vendée), une expérimentation signée Bouygues Énergie & Services et Enedis ont mis en place une possible solution d’installation de bornes de recharge. Cette dernière prendrait forme sous des prises directement reliés aux lampadaires des villes. Une solution peu coûteuse dont certains médias, constructeurs et experts avaient déjà pensé. Aujourd’hui, les bornes appelées “CityCharge” arrivent à leurs douze premiers mois d’utilisation. L’occasion d’en tirer un premier bilan, en attendant la délibération de la Commission de Régulation de l’Energie.

Outre l’opportunité des deux entreprises privées, l’expérimentation fût un moyen pour le département de la Vendée de pouvoir satisfaire une demande importante dans de brefs délais. En effet, selon un communiqué publié par la SyDEV, 30% des Vendéens ne disposeraient pas de moyen pour faire recharger leurs véhicules à domicile, ou bien ne posséderaient pas de place de stationnement près de chez eux, permettant de l’effectuer. Selon le syndicat, concluant l’expérimentation avec Enedis et Bouygues, “les bénéfices pour les collectivités de ce type de solution sont importants”. Il y aurait ainsi à gagner du temps et de l’argent, de part l’absence de nouveaux mobiliers urbains au sol ainsi qu’avec le fait que les collectivités ne devraient pas faire appel à des travaux de Génie Civil. En effet, grâce aux mâts d’éclairage, les seules installations seraient uniquement dans la distribution d’électricité, ce en quoi le communiqué révèle l’utilisation d’un compteur additionnel appelé Linky et permettant de dissocier la consommation d’électricité du lampadaire avec celle de la recharge de VE. Ainsi, avec une facturation dissociée, la SyDEV indique qu’il sera donc naturellement possible de choisir le fournisseur d’électricité indépendamment de celui de l’éclairage.

Des contraintes cependant

Rapide d’installation et potentiellement possible dans toutes les villes, cette solution admet tout de même quelques contraintes à prendre en compte. Si l’éclairage public admet qu’il existe des lampadaires dans toutes les villes, encore faudra-t-il que ces derniers soient à proximité d’une place de stationnement, et que le réseau électrique permette techniquement d’y installer ces bornes à fort ampérage. Et avec des places de stationnement le long des rues de plus en plus payantes (ou en zone bleue), les collectivités devraient peut-être être plus favorable à la mise en place d’espace de recharge disposant de bornes de recharges à part entière.


Via SyDEV, ville de La Roche-sur-Yon, Enedis, Bouygues Energies & Services

Illustrations Bouygues Energies & Services, ville de La Roche-sur-Yon