Comment importer une voiture de collection des USA ?

La quête de modèles rares ou d’exemplaires à bas coûts a dynamisé les échanges transatlantiques du secteur de la voiture de collection. Que ce soit en termes de prix ou de qualité de conservation, l’achat d’une voiture aux USA attire un nombre important de passionnés. On vous recense ici ce qu’il faut savoir sur l’ensemble des démarches administratives et des coûts supplémentaires liés à une importation.

Les années 50 et 60, aussi belles soient-elles en Europe pour l’automobile, ont surtout profité au marché du Nouveau Continent. Pendant les fifties et les sixties, les Américains ont acheté énormément de voiture de sport, dont certaines – notamment en Californie ou au Texas, grâce au climat – restent dans un état improbable en vue de leur âge. Riche en termes de variétés et de conservation, ce parc de voitures de collection possède également l’avantage d’exercer des prix inférieurs à ceux du marché des pays européens. De quoi expliquer l’engouement et l’avantage que peut apporter l’achat d’un exemplaire outre-atlantique.

Plusieurs solutions de services pour effectuer une importation

Décider d’acheter une voiture de collection vendue outre-atlantique engendre néanmoins des coûts supplémentaires d’importation. De la recherche de la meilleure annonce à la réception du véhicule, en passant par l’achat, le transport et l’homologation française, de nombreux acteurs et services vont devoir être utilisés.

Il existe des entreprises qui se chargent de l’intégralité de l’importation. Leurs offres assez coûteuses ont par ailleurs le mérite de vous écarter de toutes les démarches à effectuer. Ces sociétés, telles que West Coast Shipping, vont elles-mêmes travailler avec des services de transport, de diagnostic technique de véhicule et tout autre acteur pour l’aspect administratif de l’importation. Par ailleurs, vous pouvez aussi choisir de réaliser chacune de ces étapes en vous adressant directement aux différents acteurs.

Calculer le coût de l’importation

Le processus d’import des Etats-Unis vers la France est assez simple. Ce n’est pas le cas dans le sens inverse. Par ailleurs, l’importation USA-France n’est pas exemptée de coûts supplémentaires. Entre les taxes, les options d’assurance transport (non-obligatoire, généralement aux alentours de 1,5%) voire les payements obligatoires, le transfert outre-Atlantique a un coût.

Les voitures de collection de plus de 30 ans possède un régime spécial en termes de taxes. Leur TVA est minorée à 5,5% du coût de la voiture. Autrement, cette TVA est de 20%, auxquels s’ajoutent 10% de frais de douane (22% pour les pick-ups).

Le coût du transport peut varier énormément. En effet, si vous achetez votre voiture en Floride, vous ne payerez pas beaucoup plus cher pour acheminer la voiture au port. Pour une voiture achetée en Californie, il faudra penser à compléter la facture d’importation du coût du voyage entre le lieu d’achat du véhicule et son port de départ. Selon nos recherches, un trajet Los Angeles-Miami d’acheminement coûte 2.000 dollars. Une traversée en porte-container varie entre 1.200 et 2.000 euros généralement.

Le taux de change étant à l’avantage de l’euro : essayez de suivre les cours de la conversion euro/dollars. En effet, plus l’euro sera fort vis-à-vis de la monnaie américaine, moins chère vous coûtera la voiture. Néanmoins, lors de votre transaction, comptez ajouter 30 euros en moyenne de frais de transaction au niveau de votre banque si vous ne disposez pas d’une carte internationale.

Le choix du véhicule

Choisir d’acheter une voiture aux USA, c’est aussi décider de ne pouvoir approcher la voiture avant sa réception en France. Pour contourner ce problème, il existe aujourd’hui des entreprises qui s’occupent de vous fournir un rapport technique complet de la voiture avec essai et photos à l’appui. Cela permettra d’écarter toutes mauvaises surprises, mais engendrera encore des coûts supplémentaires.

Autrement, voici quelques informations primmordiales quant à l’achat d’une voiture aux USA :

  • Pour pouvoir être immatriculé en France, tout véhicule importé de l’étranger doit posséder un titre de circulation valable dans son pays d’origine
  • Le prix aux USA est toujours affiché hors taxes (HT), il faudra donc avoir connaissance des frais supplémentaires de taxes locales avant d’effectuer l’achat
  • Un véhicule américain ou canadien perd sa garantie constructeur une fois importé en Europe

Attention aux annonces trop alléchantes. Il arrive souvent malheureusement que des voitures soit-disant en très bon état montrent des signes de faiblesses une fois réceptionnées. Comme partout sur le net : il faut faire très attention et ne pas trop se fier aux écrits et photos postées.

De ce fait, il ne faudra pas avoir peur de mentions telles que « ensemble moteur/boite fatigué » ou encore des photos avec une carrosserie un peu victime de son temps. Cela vous permettra d’être sûr de ce que vous achetez, et qui plus est, vous pourrez alors négocier sur les prix.

Les démarches administratives

Prévoyez une copie complète de votre passeport si vous achetez un véhicule aux USA. En effet, l’administration américaine exige de savoir si vous ne vous êtes pas rendu aux Etats-Unis et que vous ne disposez pas d’une dette ou d’une contravention impayée.

Une fois arrivé en France : il faudra réceptionner le container, dépoter la voiture et passer la douane. Ces éléments peuvent être réalisés en sous-traitance. Des retours de clients ont dû payer 650 euros de transport réalisé par une société, pour un trajet Anvers-Paris, en passant par la douane de Valenciennes.

Une fois le passage par la douane réalisé, vous obtiendrait le certificat 846A (indiquant que vous vous êtes acquitté des frais de douane) ainsi que l’envoi par recommandé du « title », l’ancienne carte grise américaine de la voiture. Ces deux élements vous permettront d’obtenir le certificat FFVE, permettant de faire reconnaître les caractéristiques techniques de la voiture en vue de son obtention de sa carte grise « collection ».

Attention, la réception du certificat FFVE peut prendre plusieurs semaines. Mais cette période d’attente permet de déjà faire si besoin quelques réparations en vue du contrôle technique. Une fois le contrôle technique effectué, votre dossier sera complet et vous permettra de faire votre demande de carte grise. Cette dernière devrait s’effectuer assez rapidement !

Obtenir sa carte grise : les documents indispensables à fournir

Rendez-vous en préfecture avec l’ensemble de ces documents :

  • Certificat de dédouanement 846A remis par les douanes
  • Certificat FFVE si demande de carte grise « collection »
  • Une pièce d’identité valide avec justificatif de domicile
  • Le « title », c’est-à-dire la carte grise américaine originale barrée et signée par l’ancien propriétaire et avec la mention « vendu le… » ou tout autre certificat d’immatriculation
  • Facture d’achat ou certificat cerfa n°13754*03 de cession du véhicule rempli
  • Certificat de remise en conformité ou RTI
  • Demande de certificat d’immatriculation remplie et signée
  • Règlement de la carte grise uniquement par chèque

L’homologation française dans le détail

Après la réception du container et avant de pouvoir demander l’obtention de la carte grise de la voiture, la phase d’homologation française est une étape clé. Celle-ci s’effectue en D.R.E.A.L régionale ainsi qu’à l’UTAC de Monthléry dans le 91 (l’unique point d’essai français).

La Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (D.R.E.A.L) est un organisme géré par chaque préfécture et possèdent parmi leurs fonction le contrôle de conformité des véhicules modifiés, importés ou tout juste conçus aux critères écologiques.

L’homologation d’un véhicule en France entraîne plusieurs démarches :

  • Le montage du dossier technique
  • Les demandes de différentes attestations
  • Le Rendez-vous à l’UTAC afin d’accomplir les cinq tests obligatoires (niveau sonore, freinage simplifié, champ de rétrovision, émission des polluants, pesée)
  • La mise en conformité du véhicule (de plus en plus difficile avec le multiplexage des véhicules)
  • Le contrôle du véhicule par l’inspecteur des mines

Des interlocuteurs à privilégier

Avant de vous lancer dans un projet d’achat et d’importation d’une voiture américaine, sachez que plusieurs organismes et administrations seront disponibles pour répondre à vos questions. Nous vous les avons citer pour la plupart : préfecture, DREAL, mais aussi un consulat français aux USA si vous êtes sur place. Ces derniers pourront vous éclairer que ce soit au sujet du transport ou encore sur les documents indispensables une fois le véhicule arrivé en France.


Illustration par Eva Engvall

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.