Comment les Français voient-ils la voiture autonome ?

Dans son dernier sondage, Dekra Automotive révèle que 80% de la population française aurait déjà entendu parler de la voiture autonome. Parmi les personnes questionnées, 41% seraient prêtent à monter dans l’un de ces modèles. L’absence de conducteur, un sujet qui fait peur ?

Depuis l’aube de la conduite robotisée, le sujet est abordé. Depuis que cette technologie s’est popularisée, la presse et les télévisions multiplient les articles et les reportages. Nous en faisons d’ailleurs partie : l’année dernière, nous nous étions notamment posée la question des prochains leaders qui domineront le marché. Quelques semaines après, nous nous étions aussi penché sur l’intrigue juridique : à bord d’une voiture autonome, qui est responsable ? A ces questions, nous avons trouvé des réponses. Peu claires et très peu précises, cependant. Un constat qui montre que bien qu’on puisse relativiser : la voiture autonome n’arrivera pas tout de suite.

Cliquez ici pour lire notre réflexion : « à bord d’une voiture autonome, qui est responsable ? »

Et l’opinion publique, elle en pense quoi ?

Pourtant, nous n’avions pas encore pris le temps de traiter d’un sujet qui nous touche directement : celui de l’avis de chacun, sur la question de se demander un jour « où est passé le volant ? ». Le dernier sondage de Dekra Automotive nous a donc éclairci sur ce point. Et à grande surprise, la voiture autonome divise beaucoup. En effet, l’entreprise allemande de contrôle technique auprès de d’Opinion Way a ainsi affirmé que seulement 63% des français seraient sereins à penser que la voiture sans conducteur est un bon plan pour améliorer la sécurité routière. Plus flou encore : seulement 41% seraient prêt à monter à bord d’un véhicule de ce type.

Les catégories les plus sceptiques

Si la voiture autonome n’est pas disponible encore sur nos routes, les modèles connectés, eux, le sont de plus en plus. Sur l’étude menée, Dekra Automotive démontre notamment que les jeunes seraient le plus à même de choisir un modèle tourné sur cette technologie. A titre d’information, 74% d’entre eux (18-24 ans) auraient répondu favorable au fait d’être prêt à investir dans voiture connectée. Une voiture disposant donc d’équipements d’assistance renforçant la sécurité, comme le souligne l’entreprise allemande : « Dekra Automotive, dans son dernier rapport annuel sur la sécurité routière, met en avant les opportunités que représentent les systèmes d’aides à la conduite […] permettant dans une certaine mesure de rattraper les erreurs des automobilistes ».

De l’autre côté de la balance, les femmes et les personnes âgées seraient les catégories sociales comportant le plus de scepticisme. Dans le premier cas, 65% estiment ne pas être prêts à monter à bord d’une voiture sans chauffeur. Les statistiques montent jusqu’à 64% quant aux personnes de 65 ans et plus.

Équipement à bord des voitures : lequel est le plus attendu ?

Face aux frayeurs de la majorité des personnes interrogées au sujet de l’arrivée des nouvelles technologies automobiles, l’étude de la Dekra s’est penché sur une autre question : qu’attendent les automobilistes français comme équipements dans une voiture ? Avec le graphique placé ci-dessous, on peut y voir les options indispensables aujourd’hui ainsi que les « gadgets », souvent tourné sur des utilisations loisir. Les seuls éléments à se voir demandé (presque) majoritairement concerne des avertisseurs et autres indicateurs perfectionnés d’aide à la conduite. Au final, on pourra constater que toutes technologies autonomes voire même semi-assistées ne sont pas encore très populaires.

Pour compléter l’étude, les statistiques de la Dekra Automotive déclarent que les français seraient presque majoritaires (45%) à préférer des véhicules peu connectés, quitte à rajouter des appareils quand le besoin se fait sentir.


Via Dekra Automotive

Commentaires

  1. […] mars dernier, nous vous présentions une enquête montrant le regard des Français au sujet de la voiture autonome. Si 80% de la population en avait […]