Essai Hyundai i30 Fastback : l’alternative

La famille i30 de Hyundai n’en finit plus de grandir : après la berline 5 portes et sa déclinaison break, ainsi que la sportive N, voilà une quatrième proposition : la Fastback. Derrière ce nom se cache un « coupé cinq porte » élégant au toit plongeant façon Mercedes CLA. Il y a pire comme référence…

Après la berline traditionnelle i30 cinq-portes que nous avions essayé quelques jours puis les déclinaisons familiale SW et sportive N, Hyundai a étonné en présentant un autre dérivé, plutôt original car le premier de son segment : un « coupé cinq-portes ». Légèrement allongé, avec une ligne de toit plongeante et 11,5 cm de plus, le modèle devient « i30 Fastback« , et propose une alternative intéressante à la berline à hayon.

Volonté d’élégance

Quelques modifications esthétiques sont identifiables, notamment une face avant remaniée, et des plis de carrosseries plus imposants. Le changement le plus notable est en fait situé sur l’arrière, avec un becquet qui vient rehausser la malle tout en jouant sur l’aérodynamisme. Tout cela donne l’impression d’une voiture plus statutaire, même si elle garde quasiment les mêmes dimensions que la compacte à hayon.

La Fastback n’est bien sûr pas la première à proposer un tel design (on pense d’ailleurs rapidement à une Mercedes CLA en la voyant, voire une Classe C Coupé sur la partie arrière), mais c’est la première fois qu’un tel modèle intègre le segment des compactes. En effet, avec 4,45m, la berline n’a aucun mal à se faufiler dans les cités encombrées comme Valencia en Espagne, lieu de notre essai.

Discrétion efficace

Et pour ça, elle est bien aidée par son association moteur-boîte. Deux motorisations existent : le 3-cylindres 1.0L T-GDI de 120 ch (essayé sur le Kona), et le 1.4 T-GDI de 140 ch (testé sur la i30 5-portes). Pour cet essai, nous avons pu rouler avec le deuxième moteur, en boîte manuelle 6 rapports puis en boîte automatique DCT 7 rapports. Les deux se comportent très bien, sont fluides et agréables. Elles permettent de bonnes relances pour ce 4-cylindres volontaire qui sait toutefois se faire discret.

D’ailleurs, la discrétion et le confort sont les deux points forts de l’auto. Très bien insonorisée, la Fastback ne fatigue pas, même sur les autoroutes espagnoles à 120 km/h. Au démarrage, le moteur est si silencieux qu’on a parfois du mal à savoir s’il est démarré ! Néanmoins, cela n’empêche pas pour les plus mélomanes d’avoir une jolie sonorité en passant les rapports un peu plus tard

Un habitacle soigné

Côté habitacle, on retrouve la même chose que la 5-portes et le break, à savoir quelque chose de soigné, ergonomique grâce à des touches raccourci un peu partout, et technologique avec un bel écran tactile 8 pouces et plusieurs aides à la conduite (assez intrusives d’ailleurs !). Les matériaux employés sont plutôt bien choisis, et un travail méticuleux a été fait sur les cuirs. Même chose pour l’extérieur, qui bénéficie en tout de 11 couleurs dont quelques coloris sortant du lot tels que le « Moon Rock » ou le « Clean Slate », un bleu-gris clair faisant presque penser à de la craie (voir photos).

Les assises sont également très confortables. A l’avant, les sièges sont enveloppants, et à l’arrière on peut loger deux grands adultes ou trois enfants sans problème. La courbure du toit n’étant pas si prononcée, l’habitacle ne perd quasiment pas de volume par rapport à l’i30 classique, qui était déjà très accueillante. Le coffre est lui légèrement plus grand, puisqu’il est annoncé entre 450 litres en configuration classique et 1 351 litres banquette rabattue.

Même si elle est confortable, cela n’empêche pas un certain dynamisme. Les suspensions sont raffermies de 15%, et le châssis reste aussi bon que celui de l’i30 traditionnelle. Seul petit bémol : la direction est un peu trop assistée, et fait perdre un peu d’information et donc de plaisir de conduite. Néanmoins, pour ceux qui cherchent un modèle plus sportif, l’i30 N est disponible au catalogue. Et il n’est pas exclu qu’une version N de l’i30 Fastback arrive sur le marché un peu plus tard

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les + et les – :

Galerie photo :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Versions essayées :

  • Hyundai i30 Fastback 1.4L T-GDI 140 BVM6 : à partir de 28 650€ ?
  • Hyundai i30 Fastback 1.4L T-GDI 140 DCT-7 : à partir de 30 150€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *