Essai Volkswagen Up! GTI : citadine de caractère

Si la plupart des constructeurs abandonnent le secteur des microcitadines sportives depuis quelques années ou revoient leur puissance à la baisse, Volkswagen renoue avec le blason GTI, disparu sur ses citadines avec la Lupo dans les années 2000. On redécouvre donc depuis quelques mois sur la Up! le logo mythique. Alors, bonne idée ?

Boucliers « sport » spécifiques, becquet peint en noir, échappement chromé, jantes 17 pouces « Brands Hatch », logo GTI et liserés rouges… La Up! que je prends aujourd’hui au parc de Volkswagen n’est pas aussi discrète que celles que j’ai l’habitude de croiser en ville. Et pour cause ! Il s’agit d’une version légèrement gonflée, à l’allure de petite sportive. Comme la Twingo GT qui est sa concurrente directe, la citadine allemande se pare d’un habillage spécifique qui lui donne un look appréciable et apprécié, en témoignent les nombreux regards lorsque j’en prends le volant. Lors de notre semaine de roulage, certains passants nous ont d’ailleurs arrêté pour en savoir plus sur l’auto…

Une filiation avec la Golf 1 GTI ?

En dehors de ses appendices esthétiques, la différence est aussi mécanique. Sous le capot, on retrouve toujours le petit trois-cylindres essence de 1.0L, aidé d’un turbo. Depuis le restylage de la Up, la puissance maximale de ce bloc sur la citadine avait grimpé à 90ch. Cette version GTI réhausse à nouveau cette limite, avec 115 chevaux ! Et avec un poids limité à 995 kg à vide, cela donne un très bon rapport poids-puissance, proche de celui… d’une Golf GTI de première génération ! En effet, la marque axe sa communication sur la filiation entre les deux modèles, qui ont tout de même beaucoup de différences.

Plus équipée (dont le freinage automatique d’urgence en ville, la caméra de recul et le Park Pilot en option), plus sécuritaire, la Up n’offre pas vraiment les mêmes sensations. Elle est tout à fait vive grâce à ses 115 ch, qui lui permettent de grimper à 100 km/h en 8,8s, et de doubler sur nationale sans trop douter. Le son du trois-cylindres n’est pas trop envahissant, même s’il est amplifié artificiellement par les hauts-parleurs. Malgré une boite manuelle à 6 rapports qu’on a trouvé un peu longue, la petite allemande est agréable à mener, que ce soit en ville ou sur route. Elle nous a même paru plus adaptée aux petites routes de campagne, puisque ses suspensions un peu sèches provoquaient de grosses trépidations sur les pavés, dos-d’ânes et nids de poule notamment. Le châssis bien conçu et la direction précise en font toutefois un bon petit jouet, très amusant sur les routes secondaires comme nous avons pu le constater en cette saison automnale.

Strict minimum

A l’intérieur, c’est un peu plus décevant pour une auto de 2018. La connectivité est réduite au strict minimum, avec un tout petit écran non tactile au bas de la console centrale, et un simple support smartphone sur la planche de bord. Les compteurs sont eux-aussi très simples : le gros compteur central pour la vitesse est entouré de deux plus petits pour le régime moteur et la jauge de carburant. Au centre, un petit ordinateur de bord monochrome qui affiche quelques infos comme la consommation (très raisonnable) ou le temps de conduite. On retrouve néanmoins une ambiance sportive digne des GTI d’époque avec les sièges au tissu « Clark » spécifique, des monogrammes GTI sur le pommeau du levier de vitesse et du volant cuir à méplat. Enfin, de nuit, on distingue mieux la ligne rouge rétroéclairée sous la planche de bord qui égaie cet ensemble rigoureux.

En conclusion, la Up! est un très bon choix pour qui cherche une citadine pratique, polyvalente, fun, le tout pour un prix autour des 17 000 euros. On la conseille surtout pour des personnes qui empruntent les routes secondaires régulièrement, les suspensions étant légèrement trop rigides pour la ville. Malgré tout, avec ses 3,60 m, la Up reste un choix imparable pour tous les citadins, le look et la puissance n’étant que des attributs supplémentaires.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.