Le groupe Volkswagen prépare une plateforme pour supercars électrique

Le plan d’action de présentation des nouveaux modèles du groupe Volkswagen annonce pour 2025 la mise en production de la SPE. Ce nom désignant une nouvelle plateforme pour les différentes marques du groupe, entend être consacrée à des modèles de sportives électriques, voire des supercars.

En novembre dernier, nous étions en train de publier un article sur le retard qu’accusait le marché des supercars face à l’hybridation. En s’appuyant sur des propos du PDG de Lamborghini, sortis quelques jours plus tôt, nous pouvions apprendre que Lamborghini avait choisi de proposer sa prochaine génération d’Huracan sous une motorisation hybride. Date prévue pour son lancement : 2022. Aujourd’hui, le constructeur au taureau, et plus globalement le groupe Volkswagen (propriétaire de Lamborghini) planifie une autre arrivée de motorisation : le tout électrique, pour les prochaines supercars des différentes marques du groupe : Porsche, Bentley, Bugatti, Audi, et bien entendu Lamborghini. Compte rendu d’un plan d’action à la vision poussant jusqu’en 2030.

Les différents constructeurs appartenant au groupe Volkswagen

« Troisième vague »

Il s’agit d’un document officiel. Le planning des prochains grands travaux de production du groupe Volkswagen. De 2017 à 2030, la concrétisation des recherches et développement du géant de l’automobile aux 10,3 millions de véhicules vendus en 2016 (statistique qui sera encore en hausse pour 2017) sont planifiées. Aux côtés de la politique d’expansion des modèles SUV parmi les 8 marques automobiles du groupe, il est noté l’arrivée de la technologie autonome comme « nouvelle mobilité » à partir de 2025, ainsi que trois vagues de production de modèles électrique. Pour nos confrères et consœurs d’Automotive News Europe, la troisième d’entre elle serait consacrée à une plateforme conçue « pour les modèles sportifs deux portes ainsi que les supercars ». Une plateforme baptisée SPE, permettant de recevoir une motorisation 100% électrique à son bord.

 

Porsche se prépare déjà

Le second plus important groupe automobile dans le monde mettra ainsi en place cette « troisième vague » pour les véhicules électrique dans 6 ans. Auquel cas, il serait donc annoncé que les marques prestigieuses appartenant à Volkswagen débuteraient à partir de 2025 leur transition vers l’électrification. Une date importante pour le marché des supercars, tant bien même qu’Automotive News Europe a effectué des travaux journalistiques, les menant à se pencher sur la firme de Stuttgart, Porsche.

C’est par le biais de ce constructeur que l’information du développement de la plateforme SPE a été révélée. Aussi, la firme ayant fait grimper ses ventes – près de 250.000 en 2017 – grâce à l’arrivée de la seconde génération de Panamera (disponible en hybride) pourrait en être à la direction du développement de cette base technique. Un rôle qui lui permettra de lancer après 2025 une nouvelle gamme de sportives et supercars sous son logo, après la commercialisation du modèle de série du concept Mission E, prévue pour 2019.

La supercar électrique de Porsche sera distincte de la Mission E, possible remplaçante électrique de la Panamera.

Troisième millénaire

Enfin, Lamborghini semble elle aussi déjà en préparation du premier modèle EV de sa gamme, suite à la présentation en novembre 2017 du concept Terzo Millennio (Troisième millénaire en italien). Un prototype au physique très musclé, embarquant à son bord quatre moteurs électrique ornés d’une technologie s’équipant de « supercondensateurs ». Cette dernière ayant la faculté de générer un envoie d’énergie, des batteries vers les blocs moteurs encore plus rapidement, nous indiquait Lamborghini lors de la présentation du modèle.

Tout comme l’hybridation, les hauts-plateaux du monde des supercars accusent des retards significatifs sur le moteur électrique, par rapport aux voitures plus abordables. D’un côté, la logique générale est de voir apparaître les nouvelles technologies sous forme d’innovation sur le marché du luxe et des équipements de pointe. Pourtant, pour la transition écologique en matière d’automobile, le chemin vers la démocratisation d’une nouveauté se fait dans le sens inverse. La raison étant finalement l’aspect économique : la production d’un modèle électrique étant pour l’heure davantage rentable sur un marché au volume de ventes important.


Via Automotive News Europe, Jalopnik, Volkswagen AG, Lamborghini

Illustrations Lamborghini, Porsche, Volkswagen AG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *