Heetch : le VTC revient et prévoit deux offres de mobilité nocturne

Trois investisseurs dont deux français, un personnel plus important ainsi qu’une image encore plus renforcée sur l’aspect “humain” du service de VTC, Heetch veut tourner la page sur sa condamnation de mars dernier et redevenir le roi de la nuit.

600.000 euros après une affaire en justice ayant entraîné l’arrêt total de l’activité du VTC, le français Heetch créé par Teddy Pellerin et Jacob Mathieu vient de repartir de l’avant suite au déblocage de 10 millions d’euros par les français Via ID, Alven ainsi que le britannique Félix Capital. Au programme, l’entreprise va chercher à revenir sur le marché avec une offre reposant sur sa spécialité : la mobilité nocturne se voulant “conviviale et humaine” ainsi qu’un système de covoiturage lui aussi de nuit.

Ambitions à 300.000 trajets par semaine

Avec cette somme permettant son redéploiement, le VTC aux “30.000 conducteurs occasionnels et 500.000 utilisateurs” (selon les chiffres de l’entreprise) a indiqué dans un communiqué analysé par nos soins vouloir recruter une vingtaine d’employés dans le secteur informatique et de la communication (développeurs, product manager, …). L’objectif étant qu’à l’horizon fin 2019, le nombre de courses effectuées sous l’enseigne Heetch soit au nombre de 300.000 par semaines, “dont 50% en France”.

De nouveaux marchés

Afin de revenir dans la course, Heetch s’est définit comme “le Lyft français”, c’est-à-dire un service semblable à celui d’une entreprise concurrençant Uber aux U.S.A et jouant la carte du côté moins déshumanisé. Si un trajet sur deux s’effectuera dans l’hexagone, Heetch compte ouvrir assez vite ses marchés et s’attaquer dans un premier temps aux villes d’outre-Manche. De la même manière, ses services deviendraient sous deux possibilités : un service de mobilité avec chauffeurs ainsi qu’un système de covoiturage, tout deux étant des offres uniquement disponible de nuit, afin de couvrir notamment les soirées et la demande des jeunes.


Via Heetch par communiqué de presse

Illustration Heetch & Activedia