Lotus pourrait produite ses modèles en Chine désormais

Après Volvo, c’est au tour de Lotus à devenir la propriété du géant chinois Geely. Tout comme le modèle V90 du constructeur suédois, la production des modèles sportif de la firme anglaises pourraient bientôt déménager pour le soleil levant. Mais les changements ne s’arrête pas là.

2017 fût une année historique pour Lotus. En 20 ans, il s’agissait de la première fois que le constructeur affichait un vrai bénéfice sur ses ventes. Historique, un terme qualifiant aussi son rachat très symbolique par Geely, le plus important constructeur en Chine. Ce dernier ayant récemment acheté le malaisien Proton et le suédois Volvo, dispose aussi de la London Taxi International parmi ses filiales. Bien que l’année ait été très rentable pour Lotus, la concurrence appartenant déjà à des grands groupes devenait de plus en plus imposante et puissante. Marque à marché de niche, construction reflétant encore l’aspect historiquement artisanal de l’entreprise, les ventes en Angleterre et aux contrées voisines commençaient à devenir difficiles.

Lotus reste très attaché à ses blocs thermiques. Et pourtant…

Coûts moindres, technologies en plus

Mise à part le siège social, la chaîne de production de Lotus pourraient ainsi être redirigée en Chine, afin de disposer de modèles moins chers. Révélée par le site Bloomberg, la nouvelle entraînerait ainsi tout un redéploiement de la commercialisation des voitures du constructeur britannique. Mais les changements ne s’arrêteraient pas là, avec une volonté de Geely d’en faire une marque beaucoup plus complète et compétitive.

De quelle manière ? Par le biais des technologies et d’une gamme plus solide. Dans un premier temps, l’électrification et l’intelligence artificielle devraient être “des priorités” à en croire le président du groupe chinois – M. Shufu, – interrogé par nos confrères et consœurs anglais. Pour arriver à soutenir la recherche et le développement (R&D) de modèles disposant de ces technologies-là, le nouveau propriétaire de Lotus cherchera ainsi à s’appuyer sur Proton (ex-propriétaire de Lotus après le rachat tout-en-un de Geely) et son savoir faire “pour conquérir le marché de l’Asie du sud-est”. Dans un second volet, les ambitions de Geely devrait pousser le constructeur anglais à sortir de nouveaux modèles dans sa gamme – dont les marchés seraient plus rentable – à l’exemple d’un SUV qui serait déjà dans les discussions.

Une graine de Lotus dans les nouvelles Volvo

Autrement, les avantages du rachat de Lotus par Geely porteront également au sein du constructeur de Göteborg. En effet, grâce à son savoir-faire en matière de roulement, les technologies équipant aujourd’hui les modèles sportifs anglais pourraient se voir introduites sur les modèles Polestar du constructeur Volvo. Cette branche sportive – comparable aux modèles AMG chez Mercedes, Motorsport (///M) chez BMW ou encore RS chez Audi – s’équiperait en effet des liaisons au sol de Lotus, et ne nous contredirait pas si jamais nous leur demandions si ses modèles sportifs ne devenaient pas des Lotus rebadgées. Mais loin de s’imaginer cela, les liaisons au sol du britannique pourraient aussi se démocratiser ultérieurement sur toute la gamme du constructeur suédois. Il y a de cela quelques mois, il aurait été impensable de penser cela. Mais une fois que la magie des achats opère, l’impossible n’existe plus !

Light is right ?

Avec toutes ces nouveautés pour Lotus, on devrait déjà être sûr d’entendre parler de la marque pour de nombreuses années encore. Mais après avoir écrit une histoire de plus de 60 ans rythmée de la passion des circuits et de l’adrénaline, la devise “Light is right” (ce qui est léger est bien) du constructeur pourrait perdre petit à petit son sens. Dans le bon côté des choses figureront cependant un regard tourné désormais vers le futur grâce à la prise en compte de la transition écologique, mais, il sera difficile pour le constructeur de faire sa place parmi les concurrents, avec une image assez méconnue, au pays du soleil levant.


Via Bloomberg, Autocar, Geely

Photos © Lotus Cars