Renault Twingo 3 : Salon de Genève

Sans titre

Depuis sa présentation, nous à la rédaction nous étions impatients de découvrir les caractéristiques de la nouvelle Renault Twingo. Lors de sa présentation nous n’avions pas assez de photos pour vous faire un montage. Aujourd’hui nous avons prés de 30 photos ce qui devrait largement suffire. Les grandes lignes de la Twingo 3 avait été présentée dans cet article https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=525919427521533&id=262653863848092, encore sur Facebook à cette date car le site n’était pas encore ouvert.

Je vais pas y aller par quatre chemin, Renault veut que sa Twingo 3 soit à la première place du segment en Europe. Pour cela la Twingo ne manque pas d’atout.

La première génération de Twingo était une franche réussite. C’était une voiture un peu décalée avec une bouille sympathique. Il s’en est donc vendue près de 2.4 millions entre 1993 et 2007. La deuxième génération a opté pour plus de sobriété, ce qui a déçu de nombreux amoureux de la Twingo 1. Il s’en est tout de même vendue 727 000 exemplaires.

Après, la Twingo 2, Renault a décidé de tout changer. Renault a bien sûr pioché dans le concept Twin’Run pour sa Nouvelle Twingo.

Pour les amateurs de Renault Twingo 1, la petite bouille sympathique tant aimée est de retour. C’est donc un retour au source. Tout change, notamment les dimensions. La longueur est réduite a 3.59 m soit moins 10 cm que la Twingo 2. Le capot avant est réduit au minimum, le porte-à-faux arrière est affiné, le regard aux petits phares carrés rappelle la mythique Renault R5 (qui date pour la première version de 1972 !) Comme quoi les bonnes vieilles cocotte font toujours les meilleurs plats !! Fait inédit pour la Twingo, ce sont bien 5 portes qui sont proposées uniquement, avec les poignées de portes arrière dissimulées.

Petit clin d’oeil à la première génération, le lancement s’opère en quatre couleurs : Bleu, Blanc, Rouge et le jaune typique de Renault Sport. Peut-être le côté Français ? Le drapeau ?

Comme la Clio, Renault n’a pas oublié le fameux catalogue de personnalisation tant a la mode en ce moment et qui fait plaisir aux clients ! Cette fois, il y aura plus de personnalisation que dans la Clio car cela se fera sur les baguettes de protections latérales, calandre, rétroviseurs, livrée intérieure ou bandes latérales.

L’intérieur est complètement différent de la génération actuelle, avec son petit volant (qu’est qu’ils ont avec les petits volants ?!!), son compteur au contour débordant sur le reste des commandes logées au centre d’une planche de bord très verticale.

Les touches couleur carrosserie s’invitent partout comme la Volkswagen Up (volant, contreportes, rangement de console, aérateurs, contour d’instrumentation) afin que les jeunes aient envie de conduire (les jeunes représentent la majorité des ventes de Twingo). Selon la finition, la console centrale mue entièrement, de boutons classiques avec poste radio se combinant avec un smartphone, à l’écran tactile doté du système R-Link souligné des commandes de la Clio IV ou Captur.

Coté technique, Renault a placé le moteur à l’arrière avec son partenaire Daimler (pour ses smart fortwo et forfour), sous le coffre, qui malgré tout grandit de 170 à 219 litres. Cela permet d’avancer la cabine jusqu’au roues avant et agrandir l’espace de vie de 22 cm.

En raison de cette architecture, les moteurs seront uniquement essence et à 3 cylindres, un 1,0 litre atmosphérique « SCe » 70 chevaux/91 Nm et un plus vif 0.9 litres turbo « TCe » de 90 chevaux/135 Nm. Très urbaine dans sa conception, la Twingo III profitera également d’un diamètre de braquage raccourci à 8,65 mètres, et notez que ses roues arrière sont motrices, et non plus les roues arrière.

Côté finitions on sera certainement sur des versions Life, Zen et Intens avec un prix semblable a Twingo actuelle c’est-à-dire environ 10 000 euros pour l’entrée de gamme.

Ce diaporama nécessite JavaScript.