SUV Ferrari : le constructeur se réconcilie avec le projet

A la bourse de New York, le CEO de Fiat-Chrysler Automotive (FCA) a annoncé ce lundi 9 octobre avoir officialisé le projet de modèle SUV au sein de la gamme Ferrari. Le cheval cabré surélevé devrait toutefois être issu d’une production limitée, et sa date de commercialisation est encore inconnue.

Il est déjà loin le temps où Sergio Marchionne invoquait sa mort si Ferrari devait produire un SUV. En février 2016, l’industriel et homme d’affaire italien à la tête du groupe FCA avait exprimé : “Un SUV Ferrari ? Il faudrait m’abattre avant”, pour que le célèbre constructeur produise un modèle loin de l’esprit du cheval cabré. Loin ce temps, car cette semaine, à l’occasion d’une interview accordée à Bloomberg au sujet des 70 ans de la firme de Maranello à New York, M. Marchionne a confirmé avoir dépassé le stade de simple projet pour un SUV Ferrari. We’re dead serious about this” (“Nous sommes sérieux au sujet de cela”) aurait-il affirmé. De quoi nous faire ressortir les vieux dossiers, les croquis de ceux qui avait déjà commencé à se pencher sur ce à quoi pourrait ressembler le modèle.

Imaginé par “Ahn Dre”, le SUV Ferrari devrait être fidèle au style des supercars du cheval cabré.

Loin de “l’obscène Porsche Cayenne”

Toujours selon les données des journalistes de Bloomberg, une étude datant d’août 2017 avait annoncé que les chiffres de ventes de Ferrari devrait se situer aux alentours de 15.000 unités vendues d’ici à 2021, alors que le constructeur prépare une année 2017 à 8.400 immatriculations. Pour répondre à cet objectif, pas de doute, la très exclusive marque italienne devrait produire de nouveaux modèles. Pas mieux qu’un SUV pour répondre à cela. Par ailleurs, selon les paroles de FCA, ce modèle devrait tout de même respecter la lignée de Ferrari, avec un esprit d’exclusivité dans sa production. “Nous devons apprendre à maîtriser cette toute nouvelle relation entre l’exclusivité et la rareté des produits, puis nous allons équilibrer ce désir de croissance avec un élargissement du portefeuille de produits” rapportait Bloomberg lundi 9 octobre, se rapprochant des paroles d’août dernier : “Nous devons leur donner un véhicule méritant l’emblème Ferrari en termes de performances et répondant à leurs attentes. Cette voiture n’existe pas aujourd’hui” avait expliqué Sergio Marchionne.

Le 4 décembre prochain figurera comme la date de présentation du premier SUV de Lamborghini, annoncé le 9 octobre et baptisé “Urus”. Le duel entre les deux prestigieux constructeurs italiens est encore relancé, et Ferrari voudrait pour cela un modèle loin de “l’obscène Porsche Cayenne”, avait annoncé le CEO de FCA : un modèle fait pour grimper aux rochers, comme avait pu le prétendre l’italien. Néanmoins, son design devrait être fidèle aux supercars et grosses GT du constructeur. Il y a un mois, au moment où les sources officielles commençaient à évoquer un possible projet de SUV, Marchionne disait que “si nous autorisons les ingénieurs à réinventer le concept d’un véhicule ayant des capacités sur des terrains inexplorés, la réponse est que cela pourrait arriver, mais cela arriverait avec un style Ferrari” .

Ferrari se donne plus de 2 ans pour réfléchir

Au New York Stock Exchange, la principale plateforme d’échange de la bourse de New York, Ferrari n’a pas donné suite aux questions quant à la prochaine date de commercialisation du modèle. Pour la simple et bonne raison qu’en interne, le projet semble en être encore qu’à sa genèse, alors que le média britannique prédit “30 mois à Ferrari pour réfléchir sur le volume de production dont le SUV sera développé”. Pas trop tard, alors que les principaux constructeurs prestigieux ont déjà sorti leur modèle ?


Via FCA, Bloomberg, L’Argus, Jalopnik, Motorlegend

Illustrations Ahn Dre, Ferrari