Une Tesla Roadster envoyée dans l’espace ce 6 février

Fin décembre, Elon Musk publiait sur le réseau Instagram une photo d’un Roadster à bord d’une fusée Falcon Heavy. Rassemblant sur la même image ses deux entreprises – SpaceX et Tesla – l’entrepreneur prévoyait d’envoyer la voiture dans l’espace prochainement. Et ce sera finalement en ce mardi 6 février que la fusée, trois fois plus puissante qu’Ariane 5, décollera dans le ciel floridien.

Ce fût un cadeau de Noël avant l’heure. Le 22 décembre 2017, le patron de Tesla faisait taire les moqueries au sujet de son dernier projet insolite : envoyer un exemplaire du premier modèle commercialisé par la firme automobile américaine dans l’espace. Par le biais d’une photo, E. Musk avait montré la fameuse voiture avec laquelle une fusée Falcon Heavy devait décoller : une Tesla Roadster. Un test qui se devait d’être médiatisé tant l’homme d’affaire américain voulait promouvoir son nouveau modèle aérospatial, trois fois plus puissant qu’Ariane 5, et dont l’objectif de SpaceX pour 2018 est de finir par envoyer des « touristes » sur la Lune d’ici la fin de l’année. Un « voyage » de première étape avant le souhait final de « coloniser » Mars, selon le terme utilisé par E. Musk, une planète où ce dernier souhaite d’ailleurs y passer ses derniers jours.

Apollo 11

Le lancement de la fusée aura deux fonctions. La première étant de poursuivre les essais de la fusée, qui se déroulent d’habitude avec des blocs de béton ou d’acier pour remplacer les charges utiles qu’auront les véritables lancements avec astronautes. La seconde est signée Musk : c’est-à-dire 50% inutile et 50% fou. Pour au final arriver à un événement qu’il juge moins ennuyeux, en envoyant « quelque chose d’inhabituel, qui nous fait ressentir quelque chose ».

Le lancement aura lieu ce mardi 6 février, sur l’une des bases de lancement de SpaceX situé au Kennedy Space Center (Floride). Ce centre là est reconnu notamment pour avoir envoyé en 1969 la fusée de la mission Apollo 11, responsable des premiers pas de l’Homme sur la Lune. Heure locale, les 27 moteurs de la Falcon Heavy débuteront leur mise à feu aux alentours de 19h30, heure française, selon les conditions météorologiques. Un voyage qui sera cette fois-ci sans retour, avec pour Elon Musk un sentiment d’adrénaline à savoir « qu’une voiture traverse l’espace et qui sera peut-être découverte par une race extraterrestre à des millions d’années dans le futur ». Une histoire qui n’est pas sans rappeler celle de Major Tom, le célèbre personnage de la chanson « Space Oddity » de David Bowie. Il ne faudra qu’à tendre l’oreille, peut-être qu’on pourra entendre une fois la Tesla Roadster partie, « far above the world, Planet Earth is blue, and there’s nothing I can do »


Via Tesla

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *