Etude : l’hybride comme prochain achat envisagé pour 72% des Français ?

Harris Interactive et Auto Moto Magazine viennent de sortir une étude centrée sur le regard des Français au sujet des nouvelles technologies électrique et hybride. Alors que le marché devrait arriver à maturité en 2025 pour le “zéro émission” selon les prévisions de l’enquête, on en sait plus sur les réclamations et les attentes actuelles au sein de l’hexagone.

On le dit et on le répète : bien qu’en pleine course à l’innovation et à son développement, la technologie électrique pose encore des doutes chez les constructeurs. Quel avenir pour un marché qui, il est important de le signaler : utilise des matériaux naturels rares, chers et parfois non-renouvelables ? Si le problème des rejets des moteurs thermique disparaîtrait, il est – force est de constater – encore primordial de se questionner. D’autant plus face à une technologie à pile à combustible, fonctionnant à l’hydrogène. Étant moins en vogue dans notre pays, l’énergie utilisée est tout de même jugée très porteuse pour d’autres pays et marques automobile.

Quel regard portent les Français sur le marché de la voiture électrique et hybride ?

Mais aujourd’hui, la question repose essentiellement sur la technologie électrique, déclinée sous la forme de voiture hybride ou 100% électrique. Tout d’abord, selon cette enquête Harris Interactive pour Auto Moto, les automobilistes posséderaient des intentions d’achat plutôt forte. Même si le critère économique reste bien présent. A ce titre, c’est à l’hybride (surtout hybride rechargeable aujourd’hui), que la popularité est la plus élevée. Ainsi, à court terme, “l’hybride, déjà ancré dans les esprits, est envisagée à 72%” soit un petit pourcent de plus face à la motorisation essence. Un chiffre considérable, bien que le terme d’“envisager” soit assez large. De son côté, le 100% électrique porte son résultat à 48%, sur la même question relevée par l’étude. Ces données assez élevées seraient la conséquence d’une statistique assez notable, où 70% des automobilistes français se déclarent “prêts à payer plus pour une voiture respectueuse de l’environnement”. Avec les dernières restrictions gouvernementales et les normes devenant de plus en plus strictes, l’opinion publique a pu être assez chamboulée elle aussi.

L’électrique : une technologie immature

Les chiffres sont assez cohérents. Mais certains sont en totale contradiction, et de ce fait, sont assez significatifs. En effet, le réel engouement dont peut révéler les résultats de l’enquête, est en contraste avec une technologie encore majoritairement absente dans les esprits. Méconnue par le fait que 41% des sondés auraient été incapables “de citer spontanément un modèle ou une marque de voiture électrique”, auquel il faudra ajouter que seulement 19% ont déjà eu l’occasion de monter à bord d’une voiture de ce type.

Méconnue donc, mais aussi et surtout immature. Dans un marché qui devrait arriver à une offre plus intéressante pas avant 2025 selon Harris Interactive, les Français jugent les défauts liés à l’autonomie et l’accessibilité aux bornes de recharge comme conditionnant fortement leur possible achat. 95% et 94% respectivement des sondés. Au final, leurs attentes afficheraient un profil moyen d’automobile électrique d’une autonomie de 587 km, 3h de charge et d’un prix plancher de 14.215 euros. Questionnait par l’organisme d’étude, la perception aujourd’hui des prix d’entrée de gamme d’un véhicule électrique est toutefois ralentie par un léger pré-supposé. Si selon la moyenne le ticket d’entrée serait de 19.719 euros, il est en réalité de 17.600 euros.

Etude Harris Interactive. Ce sondage a été réalisé en ligne […] du 21 au 31 août 2017, auprès d’un échantillon de 1002 Français possesseurs du permis de conduire, âgés de 18 ans et plus, représentatifs de la population française. Méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, région et catégorie socioprofessionnelle de l’interviewé(e).


Via Harris Interactive, Auto-Moto